L’équipe Infolettre   | Soutenez Panorama Cinéma sur Patreon

FNC Lab 2010

Par Mathieu Li-Goyette
L’an dernier, le FNC Lab avait été l’occasion de découvrir maintes façons de concevoir l’archive, l’espace et la diffusion de l’image. Que faire de l’image produite? Où l’entreposer? Où la diffuser? La mettre entre les mains de qui? Expérience des plus enrichissantes chargée d’invités prestigieux (dont Rick Prelinger, fondateur d’Archives.org), le Lab de l’an dernier s’est avéré un succès fracassant.

Cette année, les organisateurs de ce laboratoire de l’image et des nouveaux médias (nous saluons d’ailleurs très chaleureusement Jasmine Pisapia, chargée de la promotion/assistante à la programmation, ancienne directrice des communications chez Panorama-cinéma) nous ont donc promis un dialogue entre l’analogique et le numérique. « Vieux » débat pensez-vous? Mais non, puisqu’il n’est pas question de les opposer, d’en définir les axes par lesquels nous pourrions les opposer, mais bien d’observer le dialogue qui s’opère entre les deux : comment l’analogique a enchéri le numérique et comment le numérique a enchéri l’analogique. Lors des Hybridation I, II et III où expérimentations, projections live, improvisation de musiques actuelle et remix cinématographique - Next Floor de Denis Villeneuve sera revu par Ouananiche - se succéderont le 15, 19 et 21 octobre à l’Agora Hydro-Québec du Centre des Sciences de l’UQÀM. Donc observer cet échange, mais aussi l’explorer, s’y promener (pendant le Memorsion de Manuel Chantre : dimanche 17 octobre à 21h à l’Agora) dans une soirée de « live cinema » où le spectateur-promeneur arpentera 22 écrans où symboles et sensations le guideront sur le droit chemin.

Enfin, une soirée des plus spéciales se profile pour ce dimanche 17 octobre où l’Église St-John the Evangelist sera prise d’assaut par des cohortes de courageux prêt à assister au Cinéma Abattoir de cette 39e édition. Pour citer Pierre-Luc Vaillancourt, responsable du collectif : « Si le cinéma n’est qu’art, technologie et communication, je me positionne pour une certaine orthodoxie de la Lumière. Celles émanant d’incendies, de bûchers et d’immolations, qui éclairent les nuits obscures et les vertus cardinales ». Bref, âmes sensibles s’abstenir. Pour les autres, dépêchez-vous, car il faudra peut-être bien faire la file pour entrer dans cette église bondée de gens…

Et comme les films expérimentaux s’imbriquent parfaitement au mandat du FNC Lab, plusieurs longs métrages et rétrospectives sont au rendez-vous. D’abord le Free Radicals de Pip Chodorov où nous aurons l’occasion d’en apprendre sur l’histoire du cinéma expérimental avec des entretiens de Brakhage, Mekas, Kubelka, Breer, Jacobs et Lemaître. Ensuite, Data de Dominic Gagnon, un documentaire engagé aux allures pamphlétaires qui s’attaque aux institutions et souhaite discuter ouvertement et sans concessions de leur mainmise sur les sociétés. Enfin, les documentaires Erie de Kevin Jerome Everson et Verano de Goliath de Nicolás Pereda exploreront d’une part les mésaventures de la classe ouvrière noire américaine, sa place dans l’Histoire de l’Amérique et, d’autre part, les pathologies et bizarreries d’une minuscule ville reculée du Mexique. À ce palmarès, n’oublions surtout pas le Jeonju Digital Project 2010 Denis Côté signe Les lignes ennemies aux côtés de James Benning (Pig Iron) et MatÍas Piñeiro (Rosalinda), tandis que Le monde selon Marie Losier (2 programmes de courts métrages où la plus psychédélique des artistes vous en mettra plein la vue), Double Négatif présente Chick Strand : Senses and Sensibilities et Dazibao présente David Olson & co..

Finalement, quatre programmes de courts métrages où l’on remarque déjà les noms célèbres de Peter Tscherkassky, Guy Maddin, Bill Morrison, Karl Lemieux et bien d’autres encore. En plus de cette programmation, surveillez les assez… originales installations en extérieur : Une ombre à la Fenêtre d’Emmanuel Sévigny qui, sur la Place des Festivals, vous permettra de choisir via votre cellulaire des extraits de films du FNC qui seront immédiatement projetés sur un immeuble avoisinant. Dans un autre style, Constellation de Mani Mani, à l’Agora, un « écran vivant » vous attend à l’entrée du Quartier Général du festival qui interagira avec vous pour se donner vie. Puis, avec le FNC Lab Symposium qui débutera dimanche prochain à 13h00 (gratuit), c’est aussi des cinéastes (Marie Losier, Alexandre Larose et Kevin Jerome Everson) et un chercheur en art numérique (Christopher Salter) qui viendront nous parler des nouveaux médias et de ce dialogue qui anime la collaboration de l’analogique et du numérique, de l’ancien et du nouveau.

Bon Lab, bonnes découvertes!
informations additionnelles
FNC Lab
Page Facebook (FNC Lab)

Envoyer par courriel  envoyer par courriel  imprimer cette critique  imprimer 
Article publié le 17 octobre 2010.
 

Chroniques


>> retour à l'index