L'équipe

Vies et morts du giallo: de 1963 à aujourd'hui

Par Alexandre Fontaine Rousseau
Le 28 juillet 2011, Panorama-cinéma lancera Vies et morts du giallo: de 1963 à aujourd'hui - deuxième numéro de sa « version imprimée » faisant suite à L'humanisme d'après-guerre japonais, paru à pareille date l'an dernier.
 
Tandis que ce premier livre se penchait sur un corpus de films ayant déjà fait l'objet de nombreuses analyses « sérieuses » - Ozu, Kurosawa, Mizoguchi, Kobayashi et compagnie sont depuis longtemps des auteurs reconnus par la critique internationale -, ce nouvel ouvrage se penche sur le genre culte du giallo : le suspense policier à l'italienne qui a sévi sur les écrans du monde entier durant les années 60 et 70. Après un dur séjour dans les limbes, le filone aura enfin droit à une étude en long et en large, qui s'étend sur plus de 550 pages. Il s'agit, à notre connaissance, de l'un des premiers ouvrages de cette envergure à lui être consacré.
 
Avec une quarantaine d'illustrations réalisées par l'inimitable Jimmy Beaulieu (auteur de Comédie sentimentale pornographique, publié plus tôt cette année chez Shampooing), une préface explosive signée par Mitch Davis du Festival Fantasia, plus de 40 critiques et 15 essais, des entrevues avec Sergio Martino et Ernesto Gastaldi ainsi que le compte-rendu d'une conférence donnée par Dario Argento en octobre 2010, le livre promet d'être plus beau, plus gros et plus varié encore que son illustre prédécesseur!
 
Dans le but avoué d'exciter votre appétit, nous vous proposons dès maintenant deux des textes qui se retrouveront dans la version finale du livre : L'oiseau au plumage de cristal (1970), chef-d'oeuvre qui lança la carrière du célèbre Dario Argento, et L'étrange vice de Madame Wardh (1971), premier giallo signé par Sergio Martino. Vous trouverez aussi les liens à nos critiques de Journée noire pour un bélier (Luigi Bazzoni, 1971) et Spasmo (Umberto Lenzi, 1974), publiées plus tôt cette année.
 
Vies et morts du giallo sera officiellement lancé le 28 juillet 2011, dans le cadre d'un 5 à 7 organisé en collaboration avec le Festival Fantasia au Reggie's Bar de l'Université Concordia. Nous espérons vous y voir!
Envoyer par courriel  envoyer par courriel  imprimer cette critique  imprimer 
Article publié le 12 juillet 2011.
 

Rétrospectives


>> retour à l'index

Catégories

Dossiers
Éditoriaux
Entrevues
Festivals
Rétrospectives
Chroniques
Audio-vidéo
Bandes dessinées