L’équipe Infolettre   | Soutenez Panorama Cinéma sur Patreon

Rétrospective jeux vidéo 2014 : 10-1

Par Louis Filiatrault


THE SAILOR'S DREAM

Simogo  |  Suède  |   iPad, iPhone, iPod touch
 
Un titre évocateur. Un refrain chaleureux. Le remou des vagues à perte de vue. C'est ainsi que nous accueillent les Suédois Simogo, grands innovateurs du jeu narratif, dans leur dernière incursion poétique pour appareils mobiles. Dépourvu de casse-tête à proprement parler mais certainement pas de mystère, The Sailor's Dream adopte la structure du rêve et de la mémoire, révélant par bribes de bruitages, d'épisodes racontés et d'objets rappelés tout le contexte entourant le souvenir d'un événement tragique. L'atmosphère sereine encourage une navigation lente et une cadence reposée, tandis que la structure même de son dévoilement de contenu exige d'y revenir patiemment sur le courant d'une semaine, de l'intégrer à notre quotidien au même titre que les acteurs de l'histoire.

Site officiel
 


 
OCTODAD: DADLIEST CATCH
Young Horses  |  États-Unis  |  PC, Mac, Linux, PS4
 
Voilà ce qui arrive lorsque les élèves prennent les commandes. Né comme projet universitaire puis considérablement étendu pour une sortie commerciale, Octodad propose avant tout une série de situations cocasses et inventives mettant à profit les flasques propriétés du mollusque titulaire. Mais sur le plan de la narration, Dadliest Catch présente aussi un récit de famille d'une surprenante sincérité, histoire de réconciliation et de solidarité inébranlable à travers la cellule. Complémentant ce penchant thématique, il donne finalement lieu à une merveilleuse expérience de groupe, chaque participant s'arrachant un bout de la couverture et contribuant à l'hilarité générale, confirmant du même coup toute la justesse du travail de ces jeunes premiers.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 


 
VALIANT HEARTS: THE GREAT WAR
Ubisoft Montpellier  |  France  |  PC, Android, iPad, iPhone, iPod touch, PS3, PS4, X360, XONE

Au cinéma comme en BD, une sortie comme Soldats Inconnus ne ferait sans doute jaser personne. Elle pourrait s'attirer de bonnes recettes et même récolter quelques éloges, mais la fraîcheur de la proposition n'en serait pas la première cause. Mais dans le cadre d'un médium partagé entre l'obsession du photoréalisme et les emprunts au passé pixellisé, illustrer la Première Guerre dans la tradition fine de l'animation européenne a de quoi faire tourner les têtes. Dans le contexte d'une tradition de récits de guerre perpétuellement déficiente en humanité, l'idée d'un jeu narratif largement axé sur l'empathie, le savoir-faire et la non-violence mérite encore la reconnaissance. Cherchant la juste mesure entre le ludique et l'historique et considérant tous ses publics avec un égal respect, Valiant Hearts: The Great War n'est pas forcément le chef-d'oeuvre du jeu français, mais marque le réjouissant début d'un dialogue avec la culture globale.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 


 
TRANSISTOR
Supergiant Games  |  États-Unis  |  PC, Mac, Linux, PS4
 
Deuxième production des indépendants Supergiant Games, Transistor est un jeu trempé dans l'essence des vieilles écoles de game design. Résolument destinée à l'expérience solitaire, son interface tactique requiert - et récompense - un investissement complet rappelant Fallout ou Baldur's Gate; son angle de vue surélevé ne dépaysera aucun vétéran, tandis que les amateurs de science-fiction ne crieront à aucune révolution. Mais dans le même élan, Greg Kasavin et son équipe demeurent tournés vers l'esprit littéraire et les nouvelles façons de faire. Plus austère, mais aussi plus audacieuse que dans Bastion, la persistante narration off se livre sans compromis et toute en perles verbales, dictant le flux d'un scénario d'une surprenante épaisseur. La mouture résultante concilie parfaitement passé et futur, ludisme pur et style dégoulinant, second départ foudroyant d'assurance pour un groupe encore débutant.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 


 
NIDHOGG
Messhof  |  États-Unis  |  PC, Mac, PS3, PS4, PS Vita
 
Nidhogg du concepteur américain Mark Essen aurait sans doute pu naître à n'importe quelle époque. Ses manoeuvres d'escrime et son va-et-vient latéral n'ont rien d'intrinsèquement moderne, tandis que les éléments de base de son graphisme pourraient provenir d'un classique oublié sur Atari 2600. On peut même dire que sa genèse a traversé les époques, le jeu faisant ses premières apparitions en événements et galeries aussi tôt qu'en 2010. Ce n'est toutefois qu'en janvier dernier que les amateurs ont pu mettre la main sur la version définitive de Nidhogg, dans toute la fluidité de sa dynamique furieuse, quatre niveaux parfaitement construits et une partition de Daedelus proprement hallucinante. Prenant tout son sens en quelques secondes et conservant un vif pouvoir d'attraction, Nidhogg est un pilier de la renaissance multijoueurs indépendante et un triomphe de design aussi festif que féroce.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 


 
NEVER ALONE
Upper One Games  |  États-Unis  |  PC, PS4, XONE
 
L'idée n'aurait jamais trouvé preneur il y a dix ans. On aurait pu le retrouver sous une forme quelconque dans les écoles ou les musées, mais le concept d'un jeu vidéo explicitement consacré au folklore d'une communauté amérindienne n'aurait simplement pas pu rayonner avant la consécration des avenues téléchargeables. Mais le marché a heureusement progressé, permettant aux natifs d'Alaska Upper One Games de s'établir, mener leurs recherches et s'attirer un accueil charitable auprès des joueurs. Sur le modèle de Limbo, Never Alone présente un rendu visuel léché ainsi qu'une action latérale d'une belle fluidité, particulièrement à deux joueurs où la dynamique coopérative autant que la métaphore centrale prennent tout leur sens. La portion filmée de l'oeuvre, montage bien dosé de rencontres avec des représentants de la communauté iñupiat, fournit quant à elle une fenêtre bienvenue sur le pan réel de l'imaginaire auquel le jeu rend un brillant hommage.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 



THE WOLF AMONG US

Telltale Games  |  États-Unis  |  PC, Mac, Android, iPad, iPhone, iPod touch, PS3, PS4, X360, XONE
 
On n'aurait pu souhaiter mieux pour faire suite à la phénoménale série The Walking Dead. Après un départ tout en violence verbale et physique, The Wolf Among Us ralentit le rythme et retrouve la mise en scène patiente et les dialogues à choix délicats désormais attendus de Telltale Games. Mystère policier enchaînant coups de théâtre et scènes prenantes, le récit prenant place dans l'univers Fables de Bill Willingham est aussi une peinture de milieu déchiré par les abus de pouvoir et les cicatrices du passé, bonifiée par un Grand Méchant Loup touchant dans sa volonté de bien faire. Les coloris racés et les vibrants synthétiseurs de Jared Emerson-Johnson complètent la signature de cette série mémorable, dont nous attendrons le retour avec Game of Thrones et Tales from the Borderlands.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 


 
BEESWING
Jack King-Spooner  |  Royaume-Uni  |  PC, Linux
 
Tout commence avec une citation d'Earthbound. S'illustrant sous les traits de Ness du classique de 1994, l'artiste écossais Jack King-Spooner donne sans tarder le ton de son exercice d'une nostalgie à faire frémir Tarkovski. Mêlant plusieurs matériaux bruts, souvent au sein d'un même cadre - fusain et photographie, aquarelle et pâte à modeler - Beeswing recompose la campagne natale du jeune créateur sur le mode de l'impression lointaine et du souvenir multiformes. Les nombreux personnages croisés discutent de vieillissement, d'immigration, d'essor de la technologie, ou se font brièvement l'avatar de l'auteur le temps d'une soliloque sur la crainte de la mort. Cette décharge d'émotion sans filtre passe par la mécanique la plus simple du monde, ne retenant des aventures japonaises d'antan que l'innocence de l'exploration, et par le dosage intuitif d'angoisse et de familiarité, cultivé depuis toujours par King-Spooner mais atteignant son expression la plus belle dans cet ouvrage d'une intimité désarmante.

Site officiel



 
SPORTSFRIENDS
Die Gute Fabrik  |  Danemark  |  PC, Mac, Linux, PS3, PS4
 
L'une des meilleures raisons de s'intéresser au jeu vidéo en 2014 ne racontait pas d'histoire et ne formulait pas de grandes réflexions. Elle ne poussait pas la technologie à ses limites et ne s'acharnait pas à retenir l'attention de ses joueurs à grands coups de renforcements artificiels. Sportsfriends, compilation de créations indépendantes ayant fait leurs preuves lors d'événements publics à travers le monde, était plutôt une invitation à se réunir et à partager du bon temps en toute cordialité. Entre les chaotiques mêlées de Super Pole Riders, les contorsions sans boutons de Johann Sebastian Joust et l'excitation frénétique du minimaliste Hokra, tout le spectre des habiletés se trouve couvert, offrant à chaque spectateur une juste place à la table. Le tout est emballé de façon joviale, unie et remarquable de pureté, conciliant le désir tout contemporain de satisfaction immédiate avec un esprit d'échange direct de plus en plus nécessaire.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 



THIS WAR OF MINE
11 bit studios  |  Pologne  |  PC, Mac
 
Sans échos particuliers dans le quotidien nord-américain, précédant l'ubiquité des médias sociaux, le siège de Sarajevo de 1992 à 1996 fait partie de ces événements dont l'Occident reconnaît le souvenir mais dont la mise en fiction demeure à ce jour aussi précaire que parsemée. Prenant drastiquement leurs distances de la série de science-fiction Anomaly qui les a fait connaître, les Polonais de 11 bit studios s'inspirèrent du conflit, encore frais dans leurs mémoires, pour la conception et l'écriture d'un jeu vidéo se réclamant d'un point de vue civil sur la réalité de la guerre. Ils finirent par donner naissance, au tout début de la saison austère, à l'un des accomplissements les plus admirables en design d'oeuvres ludiques depuis Cart Life.
 
Par le biais d'une interface très simple, proche du fameux The Sims, le rôle du joueur est d'oeuvrer à la survie d'un groupe d'individus parfaitement ordinaires. Découpé en phases de jour et en périlleuses excursions nocturnes, le jeu requiert une part de planification à long terme de même qu'une grande faculté d'adaptation aux aléas du quotidien. On troque cigarettes et alcool contre deux jours d'alimentation, le choix s'impose entre une arme à feu et un peu de bois de chauffage, tandis que le moindre crime sur la personne a des conséquences traumatiques nécessitant un prompt traitement. Impeccable dans son habillage visuel et musical, d'une sobriété exemplaire dans son traitement d'une misère sans origine cataclysmique, This War of Mine atteint un équilibre rarement observé entre complexité de systèmes, confort d'utilisation et intérêt bien réel pour les problématiques qu'il soulève. Il bâtit sur les épaules des géants tout en poussant plus loin que ses contemporains, montrant la voie vers une expérience riche et remplie d'humanité pour qui veut bien la trouver dans le médium.

Site officiel  |  Disponible sur Steam
 
Présentation  |  Revue  |  10-1

Envoyer par courriel  envoyer par courriel  imprimer cette critique  imprimer 
Article publié le 18 janvier 2015.
 

Rétrospectives


>> retour à l'index