L’équipe Infolettre   | Soutenez Panorama Cinéma sur Patreon

Rétrospective 2018 : Courts métrages

Par La rédaction

Ce sont les grands perdants des TOP. Et pourtant, ils gagnent de plus en plus les écrans. Ils se pointent quelquefois timidement le bout du nez avant un long-métrage (qui en exaspèrent certains), quand ils n’occupent pas, avec plus d’ostentation, tout un festival (qui en réjouissent plus d’un) : Regard, Prends ça court, SPASM, Les sommets du cinéma de l’animation, Plein (s) Écran(s)… Qu’ils soient classiques, expérimentaux, trashs, documentaires, bon enfant, touchants, réflexifs, poétiques, profonds, formalistes, ludiques, ces œuvres explorent sans cesse de nouvelles avenues et s’assurent chaque année d’un public de plus en plus fidèle qui ne demande qu’à être étonné par cet art qui appelle, plus que tout autre, la concision. À l’instar d’un lecteur devant un recueil de nouvelles, le spectateur apprécie de passer d’un univers – thématique, formel – à l’autre, accepte d’être incessamment désarçonné, prend plaisir à toujours renégocier son horizon d’attente, s’attend même aussi à être laissé en plan, comme en suspension, habité par de soudaines et fugaces émotions qu’il n’aura pas eu le temps de voir venir, mais qui le tarauderont longtemps. Panorama-Cinéma a décidé, pour marquer cette année qui fut particulièrement riche en courts métrages de toute sorte, de vous offrir, sans souci de classement, un TOP 30 des meilleures productions provenant de tous pays. Il ne vous reste plus qu'à pester de ne les avoir pas vus, et à trouver rapidement une façon de vous rattraper.

 

(Stéphane Baz, France, 2018, 5 min.)

(Sacha Barbin, France, 2017, 15 min.)

(Jérémy Comte, Québec, 2018, 16 min.)

(Ian Hunt Duffy, Irlande, 2016, 19 min.)

(Maarten Groen, Hollande, 2015, 6 min.)

(Patrick Bokanowski, 2018, France, 8 min.)

(Amanda Bonaiuto, États-Unis, 2018, 6 min.)

(Joschka Laukeninks, Irlande, 2016, 8 min.)

(Alexa-Jeanne Dubé, Québec, 2017, 12 min.)

(Nicolás Petelski, Estonie, 2017, 4 min.)

(Charlotte Regan, Royaume-Uni, 2017, 8 min.)

(Claudia Hébert, Québec, 2016, 21 min.)

(Yan Giroux, Québec, 2017, 25 min.)

(Marc-Antoine Lemire, Québec, 2017, 23 min.)

(Albert Pintó et Caye Casas, Espagne, 2017, 16 min.)

(Raphaël Bélanger, Québec, 2016, 20 min.)

(Mari Kivi et Liis Kokk, Estonie, 2018, 9 min.)

(Sam Gainsborough, Royaume-Uni, 2018, 8 min.)

(Clément Cogitore, France, 2017, 5 min.)

(Jonathan Hodgson, Angleterre, 2018, 16 min.)

(Raphaël Massicotte, Québec, 2017, 10 min.)

(Corinne Black et Axel d’Harcourt, France, 2016, 5 min.)

(Luis Usón et Andrés Aguilar, Équateur, 2017, 6 min.)

(Malena Szlam, Canada, Chili, Argentine, 2018, 16 min.)

(Alexanne Desrosiers, Québec, 2017, 2 min.)

(Frédéric Chalté, Québec, 2018, 6 min.)

(Alison Snowden et David Fine, Canada, 2018, 14 min.)

(Bertrand Mandico, France, 2018, 37 min.)

(Anne-Marie Bouchard, Québec, 2018, 5 min.)

(Anja Dornieden et Juan David González Monroy, Allemagne, 2018, 26 min.)

 
Présentation  |  30-21  |  20-11  |  10-1  |  Courts métrages  |  Palmarès individuels
Envoyer par courriel  envoyer par courriel  imprimer cette critique  imprimer 
Article publié le 15 janvier 2019.
 

Rétrospectives


>> retour à l'index