L’équipe Infolettre   | Soutenez Panorama Cinéma sur Patreon

Democrats (2015)
Camilla Nielsson

La fabuleuse histoire d'une constitution

Par Claire-Amélie Martinant
Democrats attire notre attention dès les premières images, que la politique ait ou non une résonance particulière en nous. Et c’est bien là que réside toute sa force. Avec passion et intelligence, tel un cours d’histoire politique mené par le plus extraordinaire des professeurs, ce documentaire nous ouvre une porte sur les enjeux politiques du Zimbabwé, pays d’Afrique australe, enclavé entre l’Afrique du Sud, le Botswana, le Mozambique et la Zambie.
 
Depuis 1987, le pays est aux mains de l’indélogeable dictateur Robert Mugabe qui a instauré un régime autoritaire et raciste sur fond de violences, de fraudes électorales, violation des droits de l’homme et de persécutions de la population provoquant son exode vers les pays voisins. Le 29 mars 2008, les élections législatives provoquent un changement majeur dans la politique du pays. L’union nationale africaine du Zimbabwé (ZANU) au pouvoir depuis 1980 et dirigée par Mugabe, voit sa majorité absolue renversée par le Mouvement pour les changements démocratiques (MDC) qui remporte 109 des 210 sièges du parlement laissant sur le carreau la ZANU à l’issue du premier tour. Mugabe et son parti ne voient pas d’un bon œil ce revirement de situation. Inévitablement, la répression reprend de plus belle, plongeant le pays dans un climat de terreur. Les membres de l’opposition ainsi que leur famille sont victimes de viols, tortures et disparitions perpétrés par la police. Les principaux chefs du parti sont arrêtés. Morgan Tsvangirai, dirigeant du MDC décide alors de boycotter le second tour de l’élection présidentielle concédant de nouveau à Mugabe le pouvoir. Suite aux pressions continues de la communauté civile et internationale, un accord politique global (Global Political Agreement) est signé en septembre 2008 entre le président Mugabe, et les deux têtes du MDC, Morgan Tsvangirai et Arthur Mutambara. Véritable tour de force, cet accord appliqué en février 2009, oblige Mugabe à diriger le pays, avec un premier ministre issu de l’opposition, Morgan Tsvangirai et à adopter une nouvelle constitution, la première depuis l’indépendance du pays en avril 1980.
 
Democrats prend son envol au moment où débute le processus de rédaction de la nouvelle constitution. Sont choisis des représentants des principaux partis politiques et nous voilà embarqués dans le navire avec deux politiciens, Paul Mangwana, issu du parti de Mugabe et Douglas Mwonzor, avocat de formation. Le navire connaîtra des tempêtes houleuses, des vagues scélérates, des soleils de plomb, des mers d’huile et de nombreuses tribulations. Véritables showmen de la politique, Paul et Douglas mènent la danse et l’on se laisse très volontiers glisser dans les méandres de la lutte pour le pouvoir, la violence, et surtout la volonté d’aller toujours plus loin, le tout avec un humour surprenant.
 
À travers la caméra de Camilla Nielsson, nous les suivons, nous voyageons avec eux et nous les accompagnons tout au long du processus de rédaction de la constitution qui initialement ne devait prendre que quelques mois mais qui s’est au fil du temps transformé en un marathon de 3 ans, faute de trouver des compromis satisfaisants. Avec ses acquis d’anthropologue, la réalisatrice dont c’est le premier long métrage charme avec adresse ses protagonistes et entretient avec eux une relation privilégiée et honnête, nous offrant des instants d’une rare authenticité et d’un point de vue inégalé dans le monde de la politique. La mise en scène se fait d’elle-même, tout naturellement, et nous livre des moments aussi précieux que la gracieuse chorégraphie d’un garde, des rires qui cachent un certain malaise, des peuples brimés et soudoyés, des couleurs vives, des routes désertiques et bien plus encore. Prétendre est le crédo, l’humour est profession de foi et le rire la clef de la communication. En ressort une vision pleine d’espoir malgré la situation alarmante et tous les obstacles qui s’opposent à la rédaction du texte constitutionnel. Paul et Douglas pourtant ennemis publics dans la vie professionnelle, se vouent une amitié profonde et se soutiennent l’un et l’autre malgré leurs ambitions. Douglas subit de nombreuses arrestations arbitraires, et c’est Paul qui le récupère à la station de police. Quant à Paul, il subit de fortes pressions de son parti qui l’accuse de l’avoir trahi suite à l’insertion d’une clause limitant la durée du mandat présidentiel. Il se retrouve dans un étau et ses réactions laissent transparaître sa peur. Douglas lui conseille alors d’être prudent. Car il ne faut pas s’y méprendre, ces représentants des partis politiques sont au cœur du changement, ont investi corps et âme et luttent tels des samouraïs en risquant leur vie. Plus qu’un documentaire sur la rédaction d’une nouvelle constitution, ce film soulève une réflexion profonde sur l’écoute et la possibilité de changements sociétaux au sein d’opinions divergentes, voire même contraires. Si Democrats était une bouteille à la mer, il serait écrit que rien n’est jamais immuable et que même si les choses paraissent insurmontables, alors le courage et la persévérance sont à même de remporter la victoire.
8
Envoyer par courriel  envoyer par courriel  imprimer cette critique  imprimer 
Critique publiée le 8 décembre 2015.